Yoga Rennes : le centre de Yoga Shala

« Si vous pouvez respirer, vous pouvez faire du yoga »

KRISHNAMACHARYA

YOGA à RENNES

Bienvenue à Yoga Shala Rennes

     La pratique du yoga – tout comme le mouvement de la vie – ne suit pas le calendrier scolaire et démarre à tout moment lorsque vous en ressentez l’appel. L’équipe enseignante vous accueille toute l’année dans ses locaux à Rennes après une 1ère inscription par email :

contact@yogashalarennes.fr 

Cours d'ashtanga yoga avec la professeur Flora Trigo, au studio Yoga shala, à Rennes.

COURS de YOGA

Le Shala est ouvert toute l’année à Rennes, sauf au mois d’août et les jours fériés. Le planning des cours est à jour en consultant la page du même nom. Le premier cours se fait toujours sur réservation en écrivant à contact@yogashalarennes.fr . Le nombre de pratiquants est volontairement limité pour permettre un apprentissage qui en soit un. La transmission du yoga nécessite attention, soin et écoute.

Yoga Rennes

STAGES de YOGA

Les stages sont un moment très précieux, permettant de plonger « réellement » dans la richesse de la pratique : alignement postural clair, pratiques de pranayama, temps de concentration/assise silencieuse, échanges philosophiques vivants. Ils offrent l’espace-temps nécessaire pour descendre en Soi et intégrer les connaissances semées durant les cours hebdomadaires.

L’état d’esprit du centre de yoga

La transmission du yoga à Yoga Shala

Depuis 2015, la colonne vertébrale du centre est l’enseignement de l’ashtanga yoga, assorti de quelques autres cours (vinyasa, yin, prénatal, cycles de yogathérapie…). Nous considérons que la vague commerciale actuelle autour du yoga masque hélas souvent un grand vide concernant la qualité de ce qui devrait être transmis. La profusion (et hélas souvent la confusion) dans l’offre n’est pas systématiquement bon signe et les élèves sincères en sont souvent les premiers perdants. De notre expérience, la pratique du yoga est d’une richesse inégalable et doit constituer un voyage des plus enthousiasmants qui vise l’intégration et non l’éparpillement. Nous sommes donc honorés de vous transmettre ce que vous avons glané et expérimenté au fil des années, dans nos locaux rennais.

POUR UNE PRATIQUE DE YOGA AGRÉABLE

TAPIS

Il est fortement recommandé que vous ayez votre tapis personnel. Vous pouvez en acheter un à cette adresse (nous ne sommes pas rémunérés pour parler de ces tapis, nous les utilisons simplement nous-mêmes) : cliquez ICI.

TENUE VESTIMENTAIRE

Portez des vêtements confortables, évitez notamment d’avoir le ventre serré. Prévoyez un gilet pour vous couvrir pendant la relaxation et des chaussettes en hiver. Le yoga se pratique pieds nus.

NOURRITURE & HYGIÈNE PERSONNELLE

Le yoga doit se pratiquer à jeun ou suffisamment éloigné de votre dernier repas. Si vous prenez un snack, 30 minutes avant le cours est un bon timing. Pour se sentir à l’aise pendant votre pratique, il est important d’entretenir une bonne hygiène corporelle, notamment des pieds.

PRÉCAUTIONS

Si le yoga peut être pratiqué par tous, il est important de prendre certaines précautions quant à l’état de santé de chaque personne. Merci de nous informer si vous souffrez d’une maladie chronique, ou si vous avez subi une intervention chirurgicale et plus largement si vous avez des problèmes de dos, à certaines articulations et en cas de grossesse.

MESDAMES

Nous laissons chaque femme libre de pratiquer ou non pendant ses règles, selon son expérience et son ressenti. Néanmoins, pour les débutantes, il est conseillé d’éviter de pratiquer pendant les 3 premiers jours. Pour les personnes en bonne forme physique ou déjà pratiquantes, des postures accessibles sont systématiquement proposées pendant cette période particulière du mois (n’hésitez pas à nous en informer, rien n’est tabou dans le corps). Pour information, les postures inversées et les torsions intenses sont particulièrement déconseillées.

ACTUALITÉS de YOGA SHALA à RENNES

Évènements à venir

LES DERNIERS ARTICLES du BLOG

La peur & le souffle

Crédit Photos : @Kia Naddermier. Andalousie, été 2019.

Écoute-les.

Prends le temps d’écouter cette respiration qui n’est plus tout à fait la même qu’hier. Pas encore une autre. Éduque-toi à écouter ta respiration. Juste…écouter. Le peux-tu ? Peux-tu faire ce que tu n’as jamais fait et être là où tu n’as jamais été ? Il y en a eu d’autres avant toi des téméraires, tu sais.

Prends le temps de sentir comme tu as du mal à te laisser remplir. D’air. D’énergie. De vie. Sens comme tu te refuses à être nourri(e). Sens comme tu as si peu d’espace à l’intérieur de toi que ça en devient une souffrance. Ton coeur étouffe. Ton âme s’atrophie. Ton corps se rétracte. Sens comme ton diaphragme est à l’arrêt. Trop rarement relâché et si faible lorsqu’il devrait au contraire être le plus puissant. Va doucement. On ne tire pas sur les pétales d’une fleur pour qu’elle s’ouvre. Tu dois être un(e) artiste dans cette vie.

Descends. Un peu plus profond. Dans les tréfonds de ton souffle, dans l’espace où tu ne vas jamais t’aventurer au sein de ce que tu appelles (un peu rapidement à mon sens) ta « vie ». Jusque dans le réservoir de ta peur. Reste-là. Et touche-la. Donne-toi le temps, car il en faut. Je suis toujours là, avec toi. Sens la limite au bout de ton inspir, accueille-la. Putain que c’est dur. Sens les larmes qui viennent avec, les tremblements dans ta mâchoire, ta poitrine qui menace d’exploser. Accueille-les. Il faut du courage pour accepter d’être aussi exposé(e) et vulnérable dans ses propres profondeurs. Il faut un putain de courage. Ouvre l’espace autour de la limite. Envisage la limite avec amour. Et envisage-toi avec l’amour le plus fondamental. Combien de vies te faudra-t-il enfin pour accepter de t’aimer ?

Descends encore. Sens le vent de panique et de détresse qui lève ses voiles. Ton corps, pourtant immobile, tremble sur un autre plan. À ce stade, c’est de l’ordre de l’instinct de survie ce que tu contactes là. Archaïque. Brut. Profond. Dans ce qui n’a pas encore de forme. Comme un mala de perles, la plus petite des peurs fait vibrer la plus grande. Laisse la peur la plus fondamentale te secouer de l’intérieur. Qu’est-ce que tu risques à part être secou(é) ?Je sais que tu as peur de la mort là, je ne suis pas idiot à ce point. Accepte de laisser partir le souffle. N’aies pas peur car tu es toujours là. Regarde comme tu es toujours là. Et là encore ! Dans l’espace entre les actions, vois comme tu es toujours là. Dans ce que tu nommes « le vide », tu es toujours là. C’est une sacrée expérience ce que tu vis là non ? Ou une expérience sacrée.

Expérimente comme l’existence te traverse et comme la peur sème des barrages si tu la laisses faire. Sens comme tu es traversé(e)…si tu décides de te laisser traverser. Sens comme accepter n’a rien à voir avec le fait de capituler. C’est Être. Tu es en sécurité avec l’existence. Sens comme il est merveilleux d’accepter. Les larmes, promis, ne sont au fond rien de mauvais.

Laisse partir loin de toi l’air…encore un peu plus loin. C’est ok, c’est même joyeux ! Et RIS bordel ! PLEURE ! RIS ! PLEURE DE RIRE ! Vois comme l’existence est une amie qui te veut du bien. Vois comme tu es toujours là ! Tu es toujours là !!! Sans la peur, tu es toujours là…même encore plus qu’avant, dans ta pleine humanité. Laisse la vie couler dans les canaux de ton être et se répandre autour de toi. Laisse le meilleur de toi se répandre autour de toi. De toute façon, tu as toujours aimé partager pas vrai ? Ce dont je te parle là, c’est du vrai partage.

Tu as été si courageux(se). J’en suis profondément ému(e), pfiou. Tu as fait le premier pas, réputé le plus difficile. Prends le temps de voir ça. Et maintenant, pratique. Tu es, et seras, toujours en sécurité à l’intérieur de toi. Tu es, et seras, toujours fondamentalement aimé(e) dans cette existence. Je serai toujours là pour toi.

Ta respiration.

Le salut est dans le corps

La pratique du yoga doit se faire de manière quotidienne – très régulière…

Bonne nouvelle pour les pauvres

Probablement comme vous, j’ai été éduquée à la passivité et chose…

Suivez nous sur Instagram

Suivez nous sur Facebook